Logo Kanton Bern / Canton de BerneBEinfo - Le magazine du personnel de l’administration cantonale
  • de
  • fr

Du bon usage des réseaux sociaux

Nous sommes beaucoup à utiliser les réseaux sociaux aussi régulièrement que nous nous bros-sons les dents – par routine quotidienne. Pourtant, même si Facebook et compagnie font partie de notre vie depuis longtemps, les utiliser n’est pas toujours un jeu d’enfant. Découvrez les pièges à éviter pour leur emploi dans la sphère professionnelle et comment contribuer à la marque employeur.

Vous vous souvenez de Jerusalema ? Ce tube du producteur sud-africain Master KG, qui a caracolé en tête des charts, a incité une multitude d’organisations à participer à un défi. En 2021, les vidéos de poli-cières et policiers, de personnels hospitaliers, mais aussi de religieuses et religieux dansant sur Jerusa-lema ont été aimées et partagées des millions de fois sur les réseaux sociaux, au point de devenir virales. À une époque où la pandémie de coronavirus plombait le moral des gens, ces chorégraphies ont apporté de la joie et suscité un sentiment d’appartenance. Sans compter la bonne image que ces danseuses et danseurs en herbe donnaient de leur employeur. Innombrables furent ainsi les avis positifs et les éloges récoltés par des policières et policiers se déhanchant avec aisance malgré leur lourd équipement.

Une notice avec règles et recommandations 

Si le défi Jerusalema montre bien la place occupée aujourd’hui par les réseaux sociaux dans le monde du travail, il illustre aussi l’importance de rester vigilant – que ce soit en tant qu’organisation ou à titre indivi-duel – quand il s’agit de présence en ligne. Après ce coup d’éclat, Warner Music aurait ainsi prié certaines organisations de passer à la caisse : détenant les droits de ce tube, cette major américaine était en effet légitimée à monétiser son utilisation sur les réseaux sociaux.

Avant de publier vos contenus, pensez à clarifier la question des droits d’auteur. C’est une règle parmi d’autres figurant dans la notice « Utilisation des réseaux sociaux par les agents cantonaux – Règles et recommandations », élaborée par la Chancellerie d’État et récemment mise à jour. Outre les règles impé-ratives, elle contient une série de recommandations sur le comportement à adopter sur les réseaux so-ciaux. D’une manière générale, la règle est la même qu’au téléphone ou au bistrot : tout membre du per-sonnel de l’administration cantonale est aussi ambassadrice ou ambassadeur du canton de Berne. Une règle à bien garder en tête sur les réseaux sociaux, d’autant plus que n’importe qui peut à tout moment y diffuser ses propres contenus, de même que partager, évaluer et commenter les publications d’autrui. Cette communication dite « de plusieurs à plusieurs » et ses effets sont autrement plus difficiles à appré-hender qu’une discussion menée au bistrot, par exemple. Pour les personnes qui souhaitent en savoir davantage sur l’utilisation des réseaux sociaux, la Chancellerie d’État propose un cours fin janvier 2023 (voir encadré). 

Les membres du personnel sont des ambassadeurs crédibles

Les réseaux sociaux et professionnels numériques ont encore gagné du terrain ces dernières années, notamment pour le recrutement de personnel qualifié, d’où la présence du canton de Berne sur LinkedIn, Xing et Kununu. Ces canaux sont gérés par le domaine Marketing du personnel et projets de l’Office du personnel. « Nous voulons renforcer et faire connaître notre image positive d’employeur offrant des con-ditions d’emploi attrayantes », explique Martina Beer, sa responsable. Les candidates et les candidats po-tentiels peuvent s’informer facilement sur la culture de travail et les membres de l’équipe « et en retour, nous recevons plus de candidatures adéquates ». En tant qu’ambassadeurs et ambassadrices du canton, les membres du personnel peuvent contribuer à offrir un aperçu authentique de l’activité de l’administration cantonale bernoise. « Toute idée de contenu est la bienvenue », déclare Martina Beer. 

Comment contribuer à la marque employeur ?

« Les agentes et agents cantonaux ne sont nullement tenus de créer un profil personnel sur les réseaux professionnels », souligne Martina Beer. On attend toutefois des spécialistes RH d’être actifs sur LinkedIn et d’utiliser leur profil personnel dans le cadre du recrutement. Voici les conseils de Martina Beer pour contribuer à la marque employeur du canton :
  • Suivez le canton sur LinkedIn et Xing. 
  • Ajoutez le canton en tant qu’employeur à votre profil sur les réseaux sociaux.
  • Suivez les hashtags #UnBonTravailCantondeBerne et #GuteArbeitKantonBern et mentionnez-les dans vos contenus.
  • Partagez et commentez les contenus du canton et ajoutez-y des hashtags.
  • Partagez et commentez les offres d’emploi pour les transformer en recommandation personnelle.
  •  Partagez et commentez les publications du personnel de l’administration cantonale.
  • Partagez vos idées de contenus avec l’Office du personnel. Informez-le des projets, des événe-ments ou des profils professionnels passionnants dans votre unité organisationnelle. Pour ce faire, une seule adresse : personalmarketing@be.ch.

L’Office du personnel a également publié un guide (disponible en allemand uniquement) contenant des instructions pour créer un profil personnel sur LinkedIn et Xing, ainsi que d’autres informations utiles sur ce thème.

Philippe Blatter

Partager